Panneau photovoltaique ou panneau thermique ?

Le soleil est une source d’énergie totalement gratuite et naturelle. C’est la meilleure option pour réduire l’impact sur l’environnement et réaliser d’importantes économies d’énergie au fil des années. Pour ce faire, vous avez le choix entre les panneaux dits photovoltaïques et ceux thermiques. Dans tous les cas, leur installation permet de bénéficier d’aides financières intéressantes. Pour vous aider à y voir plus clair, on vous dit tout sur ces deux types de panneaux solaires.

Panneau photovoltaïque VS thermique : fonctionnement

D’une part, le panneau solaire thermique récupère l’énergie dans les rayons solaires pour la convertir en chaleur. La chaleur sera ensuite transportée par un fluide caloporteur, et ce, au moyen d’un échangeur thermique. Le fluide va par la suite transférer cette énergie au ballon de stockage d’eau. Vous l’aurez compris, ce type de panneau est utilisé dans la production d’eau chaude sanitaire avec la mise en place d’un chauffe-eau individuel. En principe, il est capable de couvrir jusqu’à 80% des besoins annuels en eau chaude de la famille. Mais ce n’est pas tout ! Il peut tout aussi bien servir de chauffage pour les différentes pièces. On parle alors de système solaire combiné qui peut subvenir à 40% jusqu’à 60% des besoins en chauffage du foyer.

D’autre part, le panneau photovoltaïque ne fonctionne pas de la même façon que les modèles thermiques. Concrètement, un panneau photovoltaïque se compose d’un ensemble de cellules photovoltaïques qui sont souvent à base de silicium. Par définition, le silicium est un matériau dit semi-conducteur qui génère de l’électricité. Puis, chacun des modules photovoltaïques est pourvu d’un micro onduleur qui convertit le courant continu en courant alternatif. C’est ce dernier qui est utilisable dans l’habitation.

Panneau photovoltaïque VS thermique : quels sont les avantages ?

Ces deux panneaux solaires ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Le panneau thermique fonctionne sur la base d’un principe simple et efficace. Il est composé de deux capteurs solaires installés sur le toit de la maison afin de récupérer la chaleur du soleil. Il est connu pour être un système économique et particulièrement silencieux. Il est capable de réaliser de substantielles économies d’énergie et donc de pouvoir réduire de manière considérable la facture d’eau chaude de la maison. Quant aux avantages d’installer un panneau photovoltaïque, il utilise une énergie inépuisable et non polluante. Qui plus est, l’électricité créée est une solution d’indépendance énergétique. Deux panneaux photovoltaïques peuvent donc parfaitement réussir à couvrir les besoins en électricité de l’habitat. Ce type de panneau s’avère aussi facile à installer et à entretenir. Mais par-dessus tout, il affiche une longue durée de vie et constitue alors un investissement rentable sur le long terme.

Les étapes à suivre pour bien installer son panneau solaire

La mise en place d’un panneau solaire n’est pas une mission à la portée de tous, mais les bricoleurs peuvent parfaitement y arriver sans l’aide de professionnels. Pour cela, il faut maitriser les étapes clés de l’installation et détenir le matériel requis pour travailler dans les règles. Si vous envisagez de réaliser ce projet, nous allons vous aider en vous indiquant la procédure à suivre pour réussir.

Le choix de l’emplacement des panneaux

La première étape de la pose d’un panneau solaire consiste à bien choisir son emplacement. Ici, vous pouvez avoir plusieurs options, mais principalement, un panneau solaire se place sur le toit parce que c’est de cette manière qu’elle peut le plus être exposée au soleil. Il est également possible de le poser dans votre jardin ou sur la terrasse à condition que l’endroit soit bien dégagé.

Le positionnement du panneau doit en effet être sur une place qui soit bien exposée, sans ombrage et bien orienté. Aussi, le toit ou le support doit être en pente afin que l’équipement puisse s’alimenter correctement.

Vérifier la stabilité du support

Une fois que vous aurez choisi l’emplacement de votre panneau solaire, vous devez maintenant procéder à une vérification parce que dans certains cas, le toit n’est plus assez solide pour pouvoir soutenir ce genre d’installation. Vous devez ainsi solliciter l’aide d’un professionnel pour vous confirmer que la structure peut bien recevoir le panneau. Et dans le cas où le toit vient d’être rénové, vous pouvez zapper cette étape. La seule vérification que vous devez faire dans ce cas de figure c’est celle de l’orientation de la toiture ainsi que sa pente.

Creuser un passage pour le branchement

C’est ici que s’entame la vraie installation du panneau solaire. Donc, il est important de noter que si votre maison n’est pas raccordée au réseau électrique de votre ville, vous devez creuser une tranchée pour mettre en place et brancher le câble. En outre, si vous devez aussi remplacer vos câbles, vous êtes tenu de passer par cette étape cruciale.

C’est également ici que vous devez poser les abrégements. Il s’agit ici de pièces de liaison entre les matériaux qui constituent la couverture de votre toiture et les éléments qui dépassent le toit.

Poser un système d’étanchéité

L’écran sous-toiture doit maintenant être posé. Il s’agit d’un film technique en plastique qui permet de créer une barrière étanche seulement à l’eau, mais pas à l’air. En fonction des caractéristiques de votre toiture, il est possible de recourir à plusieurs solutions différentes lors de cette étape. Donc, il faudra d’abord bien connaitre votre toiture avant de choisir l’option idéale pour votre situation.

Placement des panneaux solaires

C’est l’une des étapes les plus importantes de votre installation. Posez les panneaux pour ensuite passer à la mise en place des rails qui doivent être solidement fixés aux chevrons. Pour cela, vous devez utiliser des crochets spécialement adaptés à la situation.

Une fois que l’installation est achevée, vous devez maintenant connecter les panneaux à votre onduleur et le tour est joué.

Les panneaux solaires sont-ils éligibles aux crédits d’impôt ?

Depuis longtemps, les installations photovoltaïques ont fait partie des équipements qui peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ce n’est plus le cas aujourd’hui, les panneaux solaires photovoltaïques ne sont plus éligibles à ce crédit d’impôt. Néanmoins, leur achat et leur pose peuvent encore donner droit à un avantage fiscal : la TVA réduite de 10 %. Seules les installations solaires thermiques ou aérovoltaïques peuvent encore bénéficier du CITE.

Panneaux solaires photovoltaïques : plus éligibles au CITE mais seulement à la TVA réduite de 10 %

C’est depuis la loi de finance de 2014 que les panneaux solaires photovoltaïques ont été supprimés de la liste des équipements éligibles au CITE.

Pour rappel, ce crédit d’impôt pour la transition énergétique vous permet de bénéficier, sous certaines conditions, d’avantage fiscal sur votre impôt sur le revenu lorsque vous effectuez des travaux d’économies d’énergie dans votre maison. En effet, votre impôt sur le revenu peut être réduit à hauteur d’un pourcentage de la somme que vous avez engagé pour lesdits travaux. Actuellement, le CITE est au taux unique de 30 % pour tous les équipements ou les installations faisant faire des économies d’énergies. Concernant particulièrement les panneaux solaires photovoltaïques, leur installation donnait droit à un crédit d’impôt de 11 % en 2013 lorsqu’ils figuraient encore parmi les équipements éligibles à ce crédit d’impôt.

Toutefois, le prix des équipements photovoltaïque et les prix de leurs travaux d’installation peuvent vous donner droit à la TVA réduite de 10 %.

Le cas des équipements solaires thermiques et aérovoltaïque

Dans la famille des solutions solaires, il y les installations solaires photovoltaïques, mais aussi les équipements solaires thermiques ou encore les installations aérovoltaïque. Contrairement aux panneaux solaires photovoltaïques, ces deux autres catégories d’installations solaires demeurent encore parfaitement éligibles au CITE.

S’agissant d’abord des panneaux solaires thermiques, ils permettent d’exploiter l’énergie solaire pour chauffer de l’eau chaude sanitaire pour une maison individuelle. Avec ces équipements de chauffe-eau solaire individuel (CESI), vous pouvez faire d’importantes économies sur votre facture de chauffage. C’est pourquoi leur achat et leur installation peuvent donner droit au crédit d’impôt (avec un montant maximal de 1200 euros) lorsque les conditions légales sont remplies.

En ce qui concerne les équipements solaires aérovoltaïques ou « solaire hybride », ils sont constitués par la combinaison du solaire photovoltaïque et du solaire thermique. Ainsi, ces équipements peuvent à la fois produire de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire. Leurs acquisitions et leur pose ouvrent également droit à un crédit d’impôt de 30 %. Notez toutefois que les montants dont vous pouvez bénéficier peuvent être limités par des plafonds légaux : 8000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple à imposition commune.

Comment choisir son panneau solaire ?

Avec la montée incessante de la facture de l’électricité, de plus en plus de ménages s’orientent vers l’usage d’un panneau solaire. Comme son nom l’indique, ce système a pour rôle de capter l’énergie solaire afin de la transformer en électricité. La solution solaire permet à ses usagers de réaliser de réelles économies d’énergie. Si le panneau solaire vous intéresse, sachez que celui-ci se décline en de nombreux modèles, ce qui ne facilite pas le choix. Pour vous aider à choisir, découvrez dans ce présent guide nos astuces pour trouver facilement le panneau solaire qu’il vous convient.

Les différents types de panneau solaire

Le panneau solaire photovoltaïque existe en 3 grandes catégories.

Tout d’abord, il y a le silicium amorphe qui a surtout été conçue pour une utilisation nomade. Malgré le fait qu’il dispose un rendement assez bas (environ 6%), ce type est en mesure de produire la quantité d’électricité nécessaire. Il est à savoir que pour 1 m², ce panneau est en mesure de produire 60 Wc. Son avantage se réside également dans le fait qu’il peut être fixé sur de supports souples.

Ensuite, il y a le silicium polycristallin qui est beaucoup plus puissant que le premier type. Il dispose en effet une puissance de 400 Wc pour un panneau de 1 m². Son rendement est de 15 %. Bien évidemment, ce modèle est particulièrement apprécié pour sa grande performance. Son seul bémol, c’est que son rendement réduit en temps nuageux.

Pour finir, vous avez le silicium monocristallin. C’est le type le plus puissant des 3. Il dispose d’une puissance de 165 Wc par m². Il dispose d’un rendement excellent. Pour les modèles performants, ce rendement peut atteindre plus de 50%. Par contre, ce type reste sensible à la lumière.

Choisir son panneau solaire, les critères à prendre en compte

Pour trouver le panneau qu’il vous convient, des critères sont à prendre en compte. Pour cela, il est important d’identifier la taille de votre futur équipement. Il est à savoir que la taille exacte de votre panneau varie selon plusieurs paramètres différents. Le mètre carré de votre panneau dépend donc en premier lieu de la puissance produit par m². Cela varie bien évidemment de la technologie ainsi que la performance du modèle. Aussi, la taille dépend de la quantité d’énergie que vous envisagez de bénéficier. Il faut également prendre en compte le degré d’ensoleillement de votre région ainsi que l’orientation du panneau. Bien évidemment, la taille de vitre future panneau va naturellement dépendre de la surface disponible pour la pose de l’équipement.

Outre la taille, la puissance du panneau solaire doit aussi à prendre en compte. En règle générale, la valeur de la puissance se trouve dans la notice de l’équipement. Plus un panneau est puissant, plus il est en mesure de produire de l’électricité. De plus, connaître la puissance de votre équipement vous donne l’occasion d’évaluer la production annuelle de votre installation.

Voilà, vous savez par où commencer pour bien choisir le panneau solaire qu’il vous convient. Si vous avez du doute, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel en la matière.

Comment parfaire le rendement d’un panneau solaire ?

Actuellement, il n’est plus rare de constater des foyers qui utilisent un panneau solaire pour alimenter leurs appareils domestiques et notamment le système de chauffage. À cet effet, ces ménages sont toujours à la recherche de solutions efficaces pour optimiser le rendement de leur panneau. Cela s’explique par le fait que l’installation de plusieurs panneaux peut permettre aux utilisations de réaliser une autoproduction de l’énergie dont ils ont besoin pour vivre confortablement. Nous avons quelques idées à vous partager pour vous aider à parfaire le rendement de votre panneau solaire.

Qu’est-ce que le rendement d’un panneau solaire ?

De prime abord, avant de chercher des manières d’optimiser le rendement de votre panneau solaire, vous devez comprendre ce que signifie le terme « rendement ». Concrètement, il s’agit de la quantité d’électricité produite par rapport à l’énergie solaire reçue à travers le panneau solaire. De nos jours, le rendement d’un panneau solaire fluctue entre 7 % et 24 %. Ce qui explique une telle différence c’est la qualité des panneaux solaires et la technologie utilisée pour sa construction. En parlant de technologie, il est important de noter que les panneaux solaires conçus actuellement sont issus de la dernière technologie, celle qui est adaptée aux besoins des utilisateurs. Ils sont donc plus évolués et plus performants. Et c’est ce qui fait qu’ils offrent plus de rendement.

Bien choisir l’équipement utilisé

Vous l’avez bien compris, compte tenu du fait qu’il existe différents types de panneaux solaires, il faut choisir la qualité haut de gamme pour parfaire son rendement. En l’occurrence, comme il a été susmentionné, ceux qui sont conçus à partir des techniques modernes sont ceux qui peuvent offrir le meilleur rendement. Alors, sachez que le monocristallin est incontournable.

Pour être plus explicité, il s’agit du matériau de base de construction des panneaux solaires photovoltaïques. Plus précisément, les utilisateurs reconnaissent celui-ci par le nom de « silicium cristallin ». Donc, les meilleurs panneaux solaires sont ceux qui sont fabriqués à base de cette matière.

Opter pour un panneau solaire dernier cri

Sachez que les panneaux solaires monocristallins et polycristallins peuvent offrir un rendement optimal (entre 14 à 24 %), et qu’ils constituent 90 % des installations réalisées jusqu’à maintenant, ils restent actuellement des alternatives parce que la nouvelle technologie les a devancés. Effectivement, il existe actuellement d’autres options plus performantes. Et cela se base toujours sur le matériau principal du panneau solaire.

En premier lieu, il y a les panneaux solaires en pérovskite. Ceux-ci peuvent donner un rendement moyen de 22 %. Et il existe encore des moyens pour l’augmenter, mais cela concerne un autre sujet. Après, il y a également le panneau solaire biface. Comme son nom l’indique, il utilise les deux faces dont il dispose pour exploiter l’énergie du soleil. Par la suite, il y a aussi le panneau solaire aérovoltaïque qui a des performances supérieures par rapport à un panneau solaire classique.

Par ailleurs, quoi qu’il en soit, la manière d’installer le panneau joue aussi un grand rôle par rapport à son rendement. Puis, le choix de son emplacement doit aussi être optimisé.

Quelle est la durée de vie d’un panneau solaire photovoltaique ?

Marre des surfacturations électriques ? Produisez donc votre propre électricité en exploitant l’énergie du soleil ! Pour ce faire, équipez-vous juste d’un panneau solaire photovoltaïque. Un appareil qui vous permettra de capter une partie de cette extraordinaire énergie solaire. Mais ce dernier en vaut-il la peine ? Pour répondre à cette question, découvrons ensemble la durée de vie d’un panneau solaire photovoltaïque.

Comprendre le fonctionnement d’un panneau solaire photovoltaïque

Vous avez surement déjà entendu parler d’un panneau solaire photovoltaïque. Au fait, c’est un appareil qui sert à capter le rayonnement du soleil pour le transformer par la suite en électricité. Plus concrètement, ce sont les cellules photovoltaïques qui le composent qui captent l’énergie solaire. Quant à sa transformation, c’est à l’onduleur de s’en assurer. Il s’agit ici d’un boitier qui a pour rôle de convertir le courant continu produit par le panneau en courant alternatif, que vous pouvez utiliser ensuite pour alimenter vos différents appareils électriques.

Un panneau solaire photovoltaïque : un investissement à long terme

Bien que la mise en place d’un panneau solaire ne soit pas donnée à tout le monde, son prix est cependant amorti très vite lors de son utilisation. En effet, un panneau solaire peut produire de l’énergie plus qu’il n’en consomme. Vous permettant de rester autonome à l’énergie électrique – et cela, pour un bon bout de temps.

Eh oui ! Un panneau solaire photovoltaïque est conçu pour durer jusqu’à une vingtaine d’années (et plus). Ce qui signifie : 20 ans d’économie, 20 ans de confort, 20 ans de préservation de l’environnement, et 20ans d’autoconsommation électrique. Au-delà de ces vingtaines d’années, vous aurez toujours la possibilité de faire usage de votre équipement. Son rendement ne sera cependant plus le même. En effet, plus le temps passe, plus votre panneau solaire photovoltaïque perdra peu à peu sa performance de productivité.

Tout compte fait, ces vingtaines d’années correspondent plus à la garantie de production linéaire du panneau, mais non à sa durée de vie. On ne peut effectivement pas définir en toute certitude la longévité d’un panneau solaire photovoltaïque. On ne peut que se satisfaire du fait qu’il puisse nous servir au moins pendant 20 à 30 années après son installation.

Parfaire la durée de vie de son panneau photovoltaïque

La durabilité de votre panneau solaire photovoltaïque ne dépend que de vous. À vrai dire, un panneau bien installé et bien entretenu peut survivre plus longtemps, sans pour autant perdre une grande partie de sa performance de productivité électrique.

C’est pourquoi, il est fortement recommandé faire appel à un professionnel du métier pour se charger non seulement de l’installation du panneau, mais aussi de son entretien. Il sera en mesure de garantir son bon fonctionnement une fois le travail achevé.

Lors de l’entretien, n’oubliez surtout pas de prendre soins de l’onduleur solaire – sans lequel, votre équipement n’a pas lieu d’être. Avec une durée de vie moyenne de 10 à 12 ans, il vous faudra donc le changer une fois ce délai atteint. Le but étant de parfaire au mieux la longévité de l’ensemble de l’équipement afin de bénéficier au mieux des avantages d’un panneau solaire photovoltaïque.

Les critères de choix d’un chauffe-eau solaire

Communément appelé CESI, le chauffe-eau solaire individuel fait partie actuellement des systèmes de chauffage d’eau le plus plébiscité. En effet, cet équipement est composé d’un ou des panneaux solaires accompagnés d’un ballon de stockage. Grâce à l’utilisation des énergies renouvelables, ce système est en mesure de produire de l’eau chaude sanitaire. Pour répondre aux besoins de chaque foyer, ce dispositif de chauffage d’eau doit être bien choisi et bien installé. Découvrez à travers cet article les critères à prendre en compte pour choisir son chauffe-eau solaire.

Comment choisir les dimensions de votre chauffe-eau solaire ?

Avant de commencer, il est indéniable de réaliser une identification de votre installation dans le but de recouvrir au mieux vos besoins. Pour cela, deux critères sont essentiels. D’une part, vous devez déterminer la superficie des panneaux solaires et d’autre part vous devez prendre en compte du volume du ballon de stockage. Notez bien que ce dernier varie selon le nombre de personnes souhaitant utiliser de l’eau chaude. Si vous avez du mal à déterminer l’échelle de valeurs, on vous recommande de demander les avis des professionnels. Ces derniers seront en mesure de répondre à vos attentes, notamment à identifier les besoins de chacun selon la composition d’un foyer, ses habitudes ainsi que sa conception.

Quel modèle de chauffe-eau solaire opter ?

On distingue à présent deux formes de chauffe-eau solaires à savoir le modèle avec éléments séparés et celui monobloc. Ce dernier type est conçu spécialement pour les endroits très ensoleillés. Facile à mettre en place, l’installation de ce type de chauffe-eau solaire vous permet de limiter les frais. Dans le cas des zones les plus froides, ce système doit être accommodé à un chauffage alternatif. De ce fait, une mobilisation d’un chauffe-eau avec des éléments séparés est de mise. Par ailleurs, on trouve à présent deux types de capteurs thermiques sur le marché. Les plus plébiscités sont les capteurs de modèles plans. Ces modèles sont totalement abordables et absolument rentables sur les zones bénéficiant d’un climat chaud. Tandis que les capteurs à tube sous vide sont plus ou moins performants et conviennent parfaitement aux climats tempérés.

Quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau solaire ?

Vous souhaitez acheter un chauffe-eau solaire pour répondre à vos besoins quotidiens en eau chaude ? Vous avez fait un excellent choix. Mais pour profiter au mieux de votre équipement, vous devez réaliser un entretien régulier. En effet, l’origine des dysfonctionnements internes et externes d’un chauffe-eau solaire provient d’un manque d’entretien. Généralement, on peut estimer une durée de vie de 5 ans pour un chauffe-eau solaire. Pour améliorer cela, on vous recommande d’effectuer régulièrement le nettoyage et l’entretien de votre appareil de chauffage. À savoir la vidange, le détartrage ainsi que différents contrôles. Sans oublier de vérifier l’étanchéité de la cuve.

Comment installer un panneau solaire pour voiture ?

Il est possible de se tourner vers des solutions comme le panneau solaire pour assurer partiellement ou entièrement vos besoins en électricité. En outre, une pratique qui gagne actuellement en popularité est de faire la mise en place de panneaux solaires sur les voitures, ce qui est intéressant à bien des égards.

Utiliser le solaire pour la voiture

Actuellement, on observe une mutation pour ce qui est du mode de fonctionnement des voitures, et celles-ci virent progressivement depuis le modèle à carburant fossile vers le modèle purement électrique. Cette transition se fait peu à peu, et on trouve beaucoup de véhicules qui utilisent le système hybride, soit un moteur à essence couplé avec un moteur électrique ; ici, l’un ou l’autre des moteurs prend le relai à des moments donnés, pour tirer le meilleur parti des spécificités de chacun. L’un des principaux intérêts des voitures électriques est qu’il est possible de bénéficier d’une source d’énergie écologique et illimitée pour ces véhicules, soit le soleil, et c’est possible grâce aux panneaux solaires.

Il est actuellement assez simple de trouver des modèles de panneaux solaires qui peuvent efficacement répondre à vos besoins sur ce plan. On entend que les panneaux solaires peuvent couter assez chers, mais c’est principalement le cas pour les modèles qui nécessitent des batteries hautement performantes. Pour des usages spécifiques, il est possible de faire l’acquisition de panneaux solaires pour des tarifs décents, et on n’aura généralement pas à dépenser plus de 1000 euros et quelques si on n’a pas à se charger de batteries. Ainsi, il vous est possible de faire la mise en place de panneaux solaires pour vos véhicules, et il vous suffit de bien procéder convenablement.

Créer un carport solaire ou un point de charge pour voiture

Le carport est une alternative intéressantes comparée au garage, dans la mesure où elle nécessite bien moins de matériaux et bien moins de contraintes qu’un garage, et il faut juste une couverture supérieure et un sol en mesure d’accueillir le poids d’un ou plusieurs véhicules. Il vous est possible d’adapter ces éléments de manière à mettre en place des panneaux solaires sur la toiture, pour permettre aux voitures électriques qui sont garées dedans de bénéficier d’une charge de manière gratuite. Outre le carport lui-même, il est aussi faisable de faire la construction d’un simple point de charge pour votre véhicule, et il est juste question de mettre en place les éléments qui permettent de faire cela.

Pour bénéficier d’une telle installation, vous devez prévoir les panneaux solaires, et en avoir en superficie suffisante pour assurer une bonne alimentation en électricité de vos véhicules. Ce type de dispositif nécessite l’utilisation d’une batterie, mais celle-ci n’a pas à être excessivement puissante. Elle doit juste être en mesure de répondre aux besoins de votre véhicule une fois que celui-ci est mis en place. Parmi les mesures à prendre, on peut faire mention de l’usage d’éléments pour convertir l’électricité sous une forme qui convient mieux pour votre véhicule, et ce genre de dispositif doit être inclus dans les plans.

Peut-on construire soi-même son panneau solaire?

Si beaucoup pensent que l’utilisation de panneaux solaires n’est pas destinée à toutes les bourses, c’est dû aux coûts que l’installation demande. Effectivement, si l’on s’en tient uniquement aux prix des matériaux ainsi qu’au tarif de la pose, la réalisation de ce type d’installation nécessite une somme assez considérable. Cependant, en maitrisant les techniques requises, tout en ayant le temps de procéder à la construction, il est tout à fait possible d’obtenir des panneaux solaires avec l’auto-fabrication. Découvrons comment cela fonctionne.

Construire un panneau solaire

À titre de rappel, il est à souligner que l’installation de panneaux solaires photovoltaïque nécessite un budget d’environ 1000 £ par mètre carré. Or, pour chaque personne vivant dans le logement, il faut compter de 1 à 1,5 mètre carré de panneau solaire. Ce qui revient à une somme exorbitante si le nombre d’habitants est assez nombreux. Ajouté à cela, l’honoraire de l’installateur peut aussi alourdir le budget.

Certes, l’intégration de panneau solaire sur une maison procure beaucoup d’avantages, mais c’est par rapport au budget de départ qu’il faudra bien se préparer si vous n’avez aucune compétence pour fabriquer vos propres panneaux. Il est à noter qu’il n’est pas obligatoire d’utiliser des panneaux solaires photovoltaïques si vous souhaitez exploiter l’énergie solaire. Sachez qu’il existe une grande différence entre l’énergie solaire thermique et l’énergie solaire photovoltaïque.

Panneau solaire thermique

Pour ceux qui envisagent de fabriquer eux-mêmes leur panneau solaire, la solution la plus accessible est l’exploitation de l’énergie solaire thermique. Ici, les rayons du soleil sont exploités au maximum afin d’être transformés en eau chaude. C’est cette dernière qui va par la suite chauffer le logement et l’eau sanitaire. Le matériau nécessaire est donc proposé à un prix plus abordable et plus accessible par rapport à l’installation photovoltaïque.

La construction et l’installation d’un panneau solaire thermique ne nécessitent pas obligatoirement une compétence particulière et cela ne prend que quelques heures pour l’installateur. Pour un panneau solaire de 2,6 m2, qui peut produire aux environs de 1 300 W, le coût de la construction est de 40 £. Pourtant, ce matériel peut chauffer l’eau du logement toute l’année.

Panneau solaire photovoltaïque

Quoique la construction puisse être plus compliquée, il est également possible pour un particulier de fabriquer son propre panneau solaire photovoltaïque. Pour ce faire, il faut se procurer des cellules photovoltaïques. Si vous en avez les moyens, il est préférable de se tourner vers les cellules en silicium polycristallin parce que ce sont les plus efficaces. Pour la construction, il existe plusieurs documents accessibles sur la toile qui indiquent les étapes à suivre.

Il est important de préciser que vous devez disposer d’assez de temps pour préparer cette installation, car toutes les étapes sont cruciales. Autrement dit, il n’y a pas d’instruction à négliger dans ce genre de construction très technique. Puis, vous devez aussi détenir quelques compétences en raccordement parce que les cellules photovoltaïques doivent être correctement raccordées entre elles. Par la suite, le panneau doit être relié au régulateur, batterie et convertisseur.

Quels sont les différents types de panneaux solaires?

Si les panneaux solaires sont de plus en plus convoités à l’heure actuelle, c’est que ces installations disposent de nombreux atouts indéniables. Leur grand avantage se réside sur le fait qu’ils permettent de faire de réelles économies sur la consommation d’énergie. Comme son nom le laisse deviner, un panneau solaire se charge de capter l’énergie du soleil et de transformer celle-ci en électricité. Il est à noter que cette installation en de nombreux types. Sur ce présent guide, tour sur l’horizon sur les différents types de panneaux solaires.

Le panneau solaire photovoltaïque

Comme évoqué plus haut, un panneau solaire a pour principal rôle de récupérer une partie du rayonnement solaire afin de le convertir en énergie. Cette installation se décline en 2 catégories bien distinctes : les panneaux photovoltaïques et les types thermiques.

Le panneau solaire photovoltaïque a pour mission de capter la lumière du rayonnement du soleil afin de la transformer en électricité. La conversion se fait grâce à un matériau semi-conducteur tel que le silicium. Ce dernier est présent dans la cellule photovoltaïque. Il est à noter que nombreuses sont les technologies qui composent les installations photovoltaïques. Vous avez le silicium cristallin ou amorphe, le cuivre/indium/sélénium ou encore le cuivre/indium/gallium/sélénium.

Les panneaux photovoltaïques monocristallins

Ce type de panneau solaire photovoltaïque est particulièrement connu pour son bon rendement de l’ordre de 12 à 20 %. Il est composé de cellules silicium monocristallin. En effet, lors du refroidissement, le silicium fondu se met à se solidifier tout en formant en un seul cristal d’une grande dimension. Ce dernier sera par la suite découpé en de fines tranches qui vont donner les cellules.

Les modèles polycristallins

Quant au panneau photovoltaïque équipé de cellules en silicium polycristallin, le silicium est formé par de nombreux cristaux lors de son refroidissement. Ce type dispose d’un rendement satisfaisant de l’ordre de 11 à 15%. Si vous avez un budget limité, vous pouvez orientez sur cette catégorie. En effet, les modèles polycristallins sont beaucoup moins onéreux que les types monocristallins.

Les panneaux solaires photovoltaïques sans silicium en couche mince

Il est à savoir que les cellules CIS sont des cellules de nouvelle génération. Elles sont représentées sous forme de films minces de type cuivre-indium-sélénium. Ces types de cellules sont particulièrement connus par leur grande efficacité dans la conversion énergétique. Le rendement de ce type de panneau est de l’ordre de 9 à 11%.

Si vous envisagez dans ce type de panneaux photovoltaïques, assurez-vous de disposer d’une surface adéquate pour son emplacement. En effet, celui-ci nécessaire une surface très importante afin d’obtenir le même rendement que les 2 types ci-dessus.

Le panneau solaire thermique

Le panneau thermique utilise la chaleur du rayonnement solaire pour la production de l’eau chaude. Ce type est surtout utilisé dans un système de boiler solaire lors de la consommation d’eau sanitaire. Ce type est équipé d’un coffre vitré et rigide où à l’intérieur duquel se trouve une plaque et des tubes absorbeurs métalliques. Ce sont ces composants qui ont pour fonction d’absorber le flux du soleil pour la convertir en énergie thermique puis le transférer à un fluide caloporteur.